coagulum

coagulum

coagulum [ kɔagylɔm ] n. m.
• 1743; coagule fin XVIe; lat. coagulum
Biochim. Masse de substance protéique coagulée. Des coagulums. caillot, coagulation.

coagulum, coagula ou coagulums nom masculin (latin coagulum, présure) Synonyme de caillot. ● coagulum, coagula ou coagulums (synonymes) nom masculin (latin coagulum, présure)
Synonymes :

⇒COAGULUM, subst. masc.
Masse coagulée (cf. caillé, caillot) :
Petit-lait. — C'est le liquide qui reste quand on fait coaguler le lait par la présure. Il contient la lactose et les sels, moins les phosphates qui sont entraînés par le coagulum...
MACAIGNE, Précis d'hygiène, 1911, p. 243.
Rem. 1. Au plur., on rencontre coagula ou caogulums. Du sérum sanguin un peu chargé de coagulums fibrineux. (PASTEUR, Recueil de travaux, 1878, p. 193). De nombreux coagula de caséine (E. NOCARD, E. LECLAINCHE, Les Maladies microbiennes des animaux, 1896, p. 802). 2. Selon la plupart des dict. gén., le mot est également synon. de coagulant (v. ce mot III).
Prononc. et Orth. :[]. Pour la finale cf. album. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. [1610] coagule forme francisée (BEROALDE DE VERVILLE, Voyage des Princes fortunez, p. 578 ds HUG.); 1700 (GEOFFROY, Mém. As. Sc., p. 113 ds BRUNOT t. 6, p. 620, n° 2 : Une espece de « coagulum » ou gelee noire). I lat. class. coagulum « présure ».

coagulum [kɔagylɔm] n. m.
ÉTYM. 1743; coagule, fin XVIe; lat. coagulum, de coagulare. → Coaguler.
Didactique (sciences).
1 Masse de substance coagulée. Caillot, coagulation.Au plur. || Des coagulums (rare : coagula).
0 Tenez : voilà l'aspect visqueux de la plèvre, vous voyez ? Et le ventricule gauche contracté; et le ventricule droit plein d'un coagulum noirâtre (…)
J. Giono, le Hussard sur le toit, p. 34.
2 Substance coagulante. || La présure est un coagulum.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать курсовую<

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coagulum — COAGULUM. sub. mas. Terme de Chimie. Coagulation qui résulte du mélange de quelques liqueurs. L eau de Bourbonne mêlée avec du sel de tartre forme un coagulum. On le dit aussi Du moyen de coaguler. La présure est un coagulum …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coagulum — [kō ag′yo͞oləm, kō ag′yələm] n. pl. coagula [kō ag′yo͞olə, kō ag′yələ] [L coagulum, means of coagulation, rennet < cogere, to curdle, collect: see COGENT] a clot, curd, or coagulated albuminoid substance …   English World dictionary

  • Coagulum — Co*ag u*lum, n.; pl. {Coagula}. [L. See {Coagulate}, a.] The thick, curdy precipitate formed by the coagulation of albuminous matter; any mass of coagulated matter, as a clot of blood. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Coagŭlum — (lat.), Gerinnsel, s. Koagulieren …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Coagulum — Coagŭlum (lat.), Gerinnsel, s. Koagulieren …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Coagulum — Coagulum, lat., Gerinsel, die festen Niederschläge aus dem Blute, der Blutkuchen; s. Blut …   Herders Conversations-Lexikon

  • Coagulum —   [lateinisch] das, s/...la, Koagulum, Gerinnsel, im engeren Sinn das Blutgerinnsel aus Fibrin und roten Blutkörperchen.   …   Universal-Lexikon

  • Coagulum — vgl. Koagulum …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • COAGULUM — s. m. (On prononce Coagulome. ) T. de Chimie. Coagulation qui résulte du mélange de quelques liqueurs. Les acides mêlés au lait forment un coagulum.   Il se dit aussi de Ce qui coagule. La présure est un coagulum …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COAGULUM — n. m. T. de Chimie Coagulation qui résulte du mélange de quelques liqueurs. Les acides mêlés au lait forment un coagulum. Il se dit aussi de Ce qui coagule. La présure est un coagulum …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”